codéveloppement

Le codéveloppement est né au Québec sous l’impulsion de Claude Champagne et Adrien Payette. C’est une technique d’échange et d’amélioration des pratiques professionnelles qui mise sur les interactions et les échanges de groupe. Cette pratique se déploie aujourd’hui de plus en plus dans les organisations du secteur privé comme du secteur public.

Qu’est-ce que le codéveloppement ?

Concrètement, il s’agit d’un groupe qui se constitue entre pairs et qui part du postulat de pouvoir apprendre et grandir ensemble. Il s’agit d’une approche de développement professionnel apparenté à la formation et au coaching et qui permet au groupe dans son ensemble d’améliorer ses pratiques professionnelles. Cette technique d’échange très structurée, permet à chaque participant de consulter et de mobiliser l’intelligence collective du groupe autour d’un sujet qui fait sens pour lui dans sa pratique professionnelle.
Le travail effectué permet à l’individu, comme au groupe d’avancer dans la résolution des difficultés qu’ils peuvent rencontrer au quotidien. Dans un cadre d’échange alliant confidentialité et bienveillance le groupe aide tour à tour chacun de ses membres à cheminer et avancer dans la résolution de ses problématiques, d’éclairer ses préoccupations ou de construire ses projets.

Comment se constitue un groupe de codéveloppement ?

Un groupe de codéveloppement se constitue de 5 à 8 personnes qui sont concernées par une même thématique professionnelle sur la base du volontariat. Le groupe se rencontre de manière régulière lors d’ateliers d’une demi-journée dont la fréquence dépend des besoins du groupe, idéalement tous les mois pendant plusieurs mois.

Dans le groupe on retrouve trois rôles :

Le rôle du client est incarné par celui qui est porteur d’une préoccupation, d’un problème ou d’un projet et qui souhaite que le groupe l’aide à avancer, à explorer de nouvelles pistes et envisager de nouvelles solutions.

Le rôle de consultant est incarné par les autres membres du groupe, ils apportent leurs regards, leur point de vue et leur expérience au client pour lui permettre d’avancer.

Ces deux rôles sont échangés à chaque tour pour que chacun puisse progresser et apprendre des autres.

Le dernier des trois rôles est celui du coach-animateur qui est le guide du groupe tout au long du processus qui se découpe en 6 étapes.  Formé à l’approche du codéveloppement, il est attentif au respect du processus ainsi qu’au contenu des séances. Il est aussi là pour permettre le bon déroulement des échanges en veillant au respect du cadre de déontologie de la méthode. Il permet au groupe de se mobiliser et donner le meilleur de lui-même pour des interactions de qualité. Il s’assure aussi au fil du temps que le groupe puisse se construire dans une relation de confiance pour progresser ensemble.

Il permet :

  • De garantir le respect de la méthode et de l’esprit
  • De former les participants à la démarche et aider les participants à apprendre s’aider mutuellement
  • De contribuer au climat de confiance, de bienveillance et d’encourager le groupe à progresser

Quelle sont les 6 étapes d’un tour dans le processus de codéveloppement

Étape 1: La réalité perçue

Le client expose sa problématique, sa préoccupation ou son projet au groupe qui écoute sans l’interrompre (5 minutes).

Étape 2 : clarification et enjeux dévoilés

Les consultants posent tour à tour des questions de clarification ou d’ouverture au client et le client répond.
Ces questions ont pour but une meilleure analyse du problème et permettent au client d’explorer ses zones aveugles par rapport à son sujet (15 minutes).
L’animateur s’assure que les questions contribuent à l’exploration bienveillante du sujet sans rentrer dans de la justification, des reproches ou de la culpabilité.

Étape 3 : Demande explicite et contrat de séance

Le client formule sa demande par rapport au groupe en regard de son sujet, ce qu’il attend du groupe et en quoi ils peuvent l’aider.
L’animateur s’assure que le contrat est compris par tous et qu’il répond aux attentes du client (5 minutes).
Au besoin, ce contrat de consultation peut être révisé pendant la consultation.

Étape 4 : Consultation et option de déblocage

Les consultant renvoient des feedback et font part de leur impression, donnent leur avis, partagent leurs expériences, idées ou suggestions en lien avec leur propre vision du monde.
Le client, pendant ce temps, peut demander des précisions, des explications et note ce qui lui semble important (15 minutes).
Ici la divergence des opinions est encouragée, l’objectif est d’élargir le champ des possibles pour le client.

Étape 5 : Synthèse et plan d’action

Le client indique ce qu’il a retenu de l’échange, ce qui lui reste ici et maintenant et ce qu’il projette de faire pour la suite. Pendant ce temps les consultants font le bilan interne de leur apprentissage  (5 minutes).
L’objectif de cette étape est la synthèse des points de vue reçus pour établir un plan d’action pour la prochaine rencontre. Les résultats seront présentés lors de la prochaine rencontre et viendront alimenter l’apprentissage du groupe.

Étape 6 : Apprentissage et ouverture

Chaque consultant exprime ce qui a résonné en lui et ce qu’il peut tirer pour lui-même de ces enseignements et les partage avec le groupe pour réaligner les ressentis et évaluer le travail du groupe (15 minutes). L’objectif est ici de bien prendre conscience que c’est l’ensemble du groupe qui progresse et apprend du partage des expériences autant sur le fond que sur la forme (comment je contribue au groupe pour l’aider à grandir).

On enchaine ensuite un nouveau tour de consultation.

Quelles sont les étapes qui englobent la séance

Étape 0 : Introspection

On l’oublie souvent, mais cette étape, hors tour de consultation, est très importante et consiste pour chaque participant à réfléchir au sujet qu’il souhaite aborder pendant la séance de travail.
L »objectif de cette étape est une introspection pour déterminer quel est le sujet de travail qui fait sens pour nous et qui nous sera le plus bénéfique. Le risque d’omettre cette étape conduit parfois à choisir des sujets « pour le groupe » et ainsi produire un travail « hors sol » qui produira un apprentissage limité pour le groupe et pour soi (durée propre à chacun).

Inclusion :

Comme dans tout processus de groupe une inclusion des participants en début d’atelier est souhaitable pour permettre un meilleur alignement du groupe. Ceci peut se faire par une simple météo interne ou un partage personnel bref sur l’entre-deux, attente pour l’atelier du jour …

Étape 7 : Renforcement

Cette étape à lieu une seule fois par atelier, à la fin, le coach-animateur apporte un feedback sur les processus mis en œuvre durant les séances (les tours), il peut alors faire des recommandations sur le déroulement des séances, révéler au groupe les patterns qui se sont reproduits et conduire des régulations si nécessaires ou apporter des modèles facilitant les apprentissages (15 minutes).

Déclusion :

Processus inverse de l’inclusion cette étape sert à « refermer le couvercle » et peut consister en quelques mots à dire ce que l’atelier nous laisse en terme de ressenti, de situer le niveau de réponse obtenu, de faire part de sa frustration ou de son contentement …

Quels sont les apports du codéveloppement professionnel en entreprise

Les apports du codéveloppement en entreprise sont nombreux, il permet entre autre de : 

  • Fournir un espace d’apprentissage et d’échange hors du flot quotidien
  • De ponctuer la vie de l’entreprise par des moments orientés solutions
  • De créer de la cohésion dans le groupe et d’harmoniser les pratiques
  • De cultiver la confiance, l’entraide, la solidarité et de vivre les valeurs de l’entreprise
  • De développer la résilience des équipes face aux difficultés
  • De mobiliser l’intelligence collective et de renforcer les compétences du groupe sur la base de cas réels et pratiques
  • De développer l »écoute et le servant leadership des participants
  • De développer l’autonomie et la responsabilité de chaque interlocuteur

 

Besoin d’aide pour démarrer votre groupe de codéveloppement

Vous souhaitez mettre en place un groupe de codéveloppement dans votre entreprise, nous vous accompagnons dans sa mise en œuvre, quelques soit le thème :

  • Amélioration des pratiques managériales
  • Développement de pratiques innovantes
  • Résolution de conflit, RPS
  • Qualité de vie au travail
  • Échange de pratiques opérationnelles

Vous souhaitez avoir un analyse des options et possibilités qui vous sont offertes 

Contactez-nous

 

Sous la bannière Waavy, nous pouvons accompagner toute votre organisation dans toute la France.

Waavy holistic agility

 

Une vidéo exemple en direct du Quebec :