Le Corporate Hacking : la libération de l’intérieur en 5 principes

corporate hacking

Vous êtes en phase avec les concepts des entreprises agiles et libérées mais votre entreprise a du mal à bouger. Vous vous dites qu’aucun leader libérateur ne viendra changer le système et en avez marre d’attendre. Le corporate hacking est peut être la solution pour vous ?

Qu’est-ce que le Corporate Hacking ?

Il s’agit d’une attitude qui s’inspire des techniques des pirates informatiques, pour faire changer le système de l’intérieur tout en étant extrêmement bienveillant, « corporate ». Cette attitude se base sur trois fondements :

  • L’esprit hacking, cette capacité à rechercher les failles d’un système existant.
  • L’agilité, une pratique pragmatique orientée solutions et expérimentations
  • La viralité, cette capacité qu’ont les virus de se répandre dans un organisme à tous vitesse par effet de contamination.

Le fondement de cette démarche corporate se distingue du hacking informatique par le fait qu’il s’agit de faire évoluer le système vers quelque chose de plus sain tout en étant profondément respectueux des personnes et de la finalité de l’entreprise. Il s’agit d’une réponse qui émerge du système lui même quand celui-ci ne s’adapte pas assez rapidement à son environnement.

Le Corporate Hacking, dans les faits

L’idée du corporate hacking est de trouver des alternatives de fonctionnement plus efficaces, plus productives et plus funs que ce qui fonctionne mal actuellement.

Vous vous êtes surement heurtés à des difficultés pour la mise en œuvre de projets, de réponses à appel d’offres, de processus de décision… qui se sont avérés être lourds, couteux et inefficaces dans votre entreprise. Vous avez surement essayé de changer les choses sans succès et, résigné, vous êtes maintenant dans une phase passive ou subie.

Le corporate hacking propose de vous aider à changer cela en s’appuyant sur quelques principes, un état d’esprit spécifique et un peu de pratique.

Concrètement la première des choses à faire, et surement la plus facile, est de cibler les faiblesses du système.

Les sources d’inspirations ne manquent généralement pas à cette phase car  il y a des dysfonctionnements partout. Il peut s’agir de réunions qui piétinent, de difficultés à lancer de nouveau produits ou services, de réunions stratégiques qui ne débouchent sur rien…

Une fois, qu’en bon hacker, vous avez visé une faiblesse, vous allez devoir l’étudier et vous poser la question de ce qui ne marche pas en prenant le parti pris d’une analyse « agile ».

Dans l’agilité on défend :

  • Les individus et leurs interactions plutôt que les processus et les outils.
  • Des réalisations fonctionnelles plutôt que de la documentation.
  • La collaboration plutôt que le contrat.
  • L’adaptation au changement plutôt que le suivi d’un plan.

L’objectif ici est de reconsidérer la façon dont ont été traités les problèmes jusqu’à présent et de faire tout autre chose.

1er principe du Corporate Hacking : ne restez pas isolé

Trouvez-vous des gens qui partagent votre frustration et qui sont motivés pour faire changer les choses. Ne réfléchissez pas « système » ou « ordre établie », pensez compétences nécessaires à la bonne conduite du projet. Pensez aussi « utilisateurs finaux » du projet ou « clients », conviez les dès le début du processus pour mieux répondre à leur » besoin » et les impliquez dans les choix. Le collectif devient votre façon de fonctionner. Rappelez-vous que :

Tout seul on va plus vite mais ensemble on va plus loin

(Proverbe africain)

2ième principe du Corporate Hacking : pensez quick win et disruption

Ne visez pas la difficulté pour votre premier défi, visez une faiblesse criante qui, si elle était levée, amènerait un gain maximum, pensez moindre effort et succès rapide. Un travail de hack ça se prépare, une fois les bonnes personnes choisies vous allez devoir trouver un mode de fonctionnement disruptif et différent des façons de faire établies.  Laissez aller votre créativité et ouvrez-vous à l’inattendu.
Et si vous essayez de faire l’inverse de ce qui se fait d’habitude ?

  • Vous êtes un maniaque de l’ordre du jour ? N’en faites pas et commencez par un sondage,
  • Vous en avez marre de cette salle de réunion ? Faite votre premier meeting en salle café

….

La folie, c’est se comporter de la même manière et s’attendre à un résultat différent. 

(Albert Einstein)

3ième principe du Corporate Hacking : fonctionnez en mode sprint et fun

Travaillez sur des temps très cours, en mode workshop, en visant des résultats démontrables et tangibles à chaque petit pas. Inutile de produire des plans d’actions ou des documents qui diraient ce que vous voudriez que cela fasse, faites-le en travaillant ensemble. Il vaut mieux un résultat imparfait mais testable qu’un résultat parfait mais inatteignable. Pensez maquettages, tests client, prototypages, actions concrètes à chaque étape. N’oubliez pas de vous amuser dans vos sprints, on peut travailler sérieusement sans se prendre au sérieux. Il est toujours plus facile de basculer vers une nouvelle habitude si celle-ci est plaisante à faire.

Rappelez-vous que :

Il y a une différence entre connaître le chemin et arpenter le chemin

(Andy Wachowski – Matrix)

4ième principe du corporate hacking : vous êtes responsables de vos actions et de vos inactions

Dans l’esprit du Corporate Hacking, personne ne viendra vous donner de solution. C’est donc à vous de mettre en œuvre les actions qui feront avancer le projet. Il en va de même du collectif, si vous voulez qu’il avance, ne cherchez pas le consensus, osez la confrontation bienveillantes des idées. Si quelque chose ne vous convient pas proposez autre chose, ne restez pas sur une opposition de principe. Avancez le plus vite possible, y compris vers les impasses. Ne soyez pas obtus pour autant et rappelez-vous qu’il vaut privilégier l’action au plan d’action. Vous allez vous tromper, ce n’est pas grave car vous allez vous adapter. La maxime serait :

A grands pouvoirs, grandes responsabilités

(Benjamin Parker – Spiderman)

5ième principe du corporate hacking : osez la pensée virale

Communiquez sur vos réussites et résultats pas sur vos promesses ou vos attentes. Si vous voulez que les nouvelles pratiques se diffusent, elles doivent  avoir fait leurs preuves. Soyez subtil et pensez à donner envie. Rappelez-vous du mythe des pommes de terre dans les jardins de louis XIV qui étaient gardés uniquement le jour pour que les plants soient volés la nuit. Ne forcez pas à l’adoption des nouvelles pratiques, proposez plutôt des essais où des tests grandeurs natures, cherchez des ambassadeurs charismatiques … N’attendez pas non plus des budgets pour démarrer vos actionss, vous seriez prisonnier du système. Le corporate hacking c’est aussi l’art du DIY et du petit pas qui coûte peu mais qui peut rapporter gros.  

Les cons, ça ose tout. C’est même à ça qu’on les reconnaît

(Lino ventura – Les tontons flingueurs)

 

Avec de la pratique, hacker l’entreprise et les projets va devenir un vrai jeu en lui-même. Vous pourriez être surpris de la vitesse à laquelle se répandent les nouvelles habitudes.

Alors, prêt à vous lancer dans le corporate hacking ?

Vous avez besoin d’aide pour préparer ou animer votre workshop, n’hésitez pas à nous contacter

Contactez-nous

Retour au dossier : Agilité dans les organisations

Cet article vous a plu, partagez le !
  •  
    178
    Partages
  • 149
  •  
  • 7
  • 18
  •  
  • 4
  •  

Laissez une réponse

5 × 2 =