La libération d’équipe – mode d’emploi

La libération d'équipe

On parle beaucoup de libération d’entreprise, des entreprises de toutes tailles, de tous secteurs se lancent dans la démarche de l’entreprise libérée. Pour autant, certaines structures ne se sont peut-être pas encore lancées dans la démarche et il vous tarde d’attendre. Si vous êtes à un niveau intermédiaire de responsabilité, que vous dirigez un service ou une équipe, vous pouvez déjà et sans attendre faire quelque chose en mettant en œuvre votre propre libération d’équipe.

La libération d’équipe – comment faire ?

Vous êtes surement contraint en interne par un système classique basé sur le système « command & control » et vous devez des comptes à votre propre hiérarchie, des procédures s’appliquent à vous et vous dites que ce n’est pas possible.

Et si vous envisagiez, vos procédures, contraintes internes, KPI, reporting … comme des contraintes externes ?

Imaginez-vous comme une petite entité autonome mais contrainte par son environnement, vous pouvez alors rechercher à l’intérieur de cette zone de contrainte votre espace de liberté.

Vous pourriez être surpris de voir que vous avez plus de latitude que vous ne le pensez, voici une liste non exhaustive de zone à explorer :

La relation à vos collaborateurs :

Vous avez surement des possibilités de manager autrement et d’inclure dans vos choix décisionnels plus de participation de leur part.

Vous pouvez aussi regarder du côté de la consultation ou de la sollicitation d’avis sur des actions qui peuvent concerner l’équipe à court ou moyen terme.

Transparence et accès à l’information :

En tant que manager, vous avez surement accès à certaines informations que vous ne partagiez pas forcément avec vos collaborateurs mais qui pourraient l’être.

Peut-être y a t-il des enjeux que vous seul connaissez et qui pourraient permettre de responsabiliser vos collaborateurs.

Périmètre des taches, des postes et missions des collaborateurs

Vos collaborateurs ont-ils des moyens d’actions en phases avec leur responsabilité ?

Pouvez-vous introduire de l’auto-organisation au sein des rôles de l’équipe ou du service ?

Pouvez-vous laisser une part d’autocontrôle ? Laquelle ?

Accès aux moyens du service ou du projet,

Achat de nouveau matériels, réorganisation des espaces de travail, méthodes de travail.

Quelle est votre latitude pour inclure les besoins et les demandes de vos collaborateurs sur ces sujets.

Salaires, primes augmentations annuelles, formations…

Lors des entretiens annuels vous avez peut-être votre mot à dire concernant les enveloppes d’augmentation, les primes, avantages en nature… même si ce n’est que sur une partie.

Et si vous en discutiez avec vos collaborateurs pour savoir qu’est ce qui leur paraitrait juste ou équitable ? Qu’est-ce qu’ils trouveraient plus motivants ?

Recherche des sens et vision du service ou de l’équipe

Que pourriez-vous faire pour donner du sens aux actions de chacun ?

Comment pouvez définir ou coconstruire un rêve partagé qui soit en phase avec vos missions de service ?

Définition d’un cadre protecteur qui permet à chacun de grandir

Que pouvez mettre en place pour permettre à tous d’être plus eux-mêmes au quotidien ?

Quel est le cadre commun de vivre ensemble que vous souhaitez mettre en place ?

La liste ne s’arrête bien sûr pas là, vous pouvez la rallonger en fonction de vos aspirations. Si l’on envisage les contraintes comme les cailloux qui font le lit de la rivière, on voit que l’on peut, malgré tout, trouver pleins de solutions de contournement pour peu que l’on puisse faire varier quelques paramètres.

La libération d’équipe – les points de vigilance

Bien sûr lors d’une libération d’équipe, vous n’êtes pas obligé de remettre tout à plat, nous vous recommandons même plutôt d’y aller progressivement.
Vous n’avez pas besoin non plus d’avoir toutes les idées, c’est même un bon exercice que de commencer par inclure vos collaborateurs dans la recherche de pistes à explorer.

Ce qu’il faut garder à l’esprit pour cela fonctionne est de maintenir un équilibre dans le triangle confiance donnée / responsabilité attendue / conscience développée.

Pour ne pas tomber dans les pièges du sauveur, de la victime ou du bourreau de la transformation, nous vous invitons à veiller, pour chaque espace de liberté, à ce que tout un chacun puisse comprendre :

  • Les enjeux et les contraintes associées, c’est à dire avoir conscience de son environnement direct.
  • Être au clair avec l’engagement qui en résulte, c’est à dire en quoi je deviens responsable de mes actions dans mon espace de liberté.
  • Être au clair avec le niveau d’autonomie que j’ai, c’est à dire la confiance qui m’a était accordée.

Bien sûr nous vous recommandons aussi de ne pas vous mettre en défaut par rapport à votre propre hiérarchie, ce qui est exigée par elle doit être considéré comme des impondérables.
A ce titre, ne vous engagez trop rapidement sur des promesses par méconnaissances des contraintes réelles, soyez humble et acceptez vos propres zones d’ignorance. Dans le cas contraire, vous risqueriez de vous faire taper sur les doigts et de perdre, en plus, la confiance de vos collaborateurs. En revanche, rien ne vous empêche de faire remonter ces éventuelles limitations que vous rencontrez sous forme de demandes ou de suggestions.

Cela vous demandera bien sûr un peu de pédagogie, de la patience et beaucoup de transparence tant sur les actions que sur vos intentions. Quelques notions sur le cycle des étapes du développement de l’autonomie et sur le servant leadership pourraient être utile.

N’espérez pas non plus pouvoir vendre le principe à vos supérieurs, tout du moins pas dans un premier temps. Quand les résultats seront là, il sera toujours temps d’en donner les origines.

La libération d’équipe – les avantages

Bien sûr les avantages à la libération d’équipe sont nombreux. Vous pourriez y gagner sur les points suivants :

  • Motivation de vos collaborateurs, cohésion de vos équipes
  • Montée en autonomie et augmentation de la résilience de vos équipes pour faire face aux difficultés
  • Augmentation de la capacité à innover et trouver de nouvelles solutions
  • Plaisir et ambiance de travail
  • Efficacité et efficience dans les missions du service

Et bien d’autres encore…

En s’ouvrant au monde qui nous entoure et en faisant confiance à l’intelligence collective du système, nous pouvons souvent transformer notre façon de faire les choses. Vous avez finalement bien plus de pouvoir que vous le croyez.

 

Retour au dossier : Agilité dans les organisations

Cet article vous a plu, partagez le !
  •  
    270
    Partages
  • 181
  •  
  • 46
  • 43
  •  
  •  
  •  

Laissez une réponse

quatorze − 2 =