Peur de l’ubérisation et si vous deveniez agiles ?

peur de l'ubérisation, devenez agiles

On entend de plus en plus parler de l’ubérisation, vu comme un fléau, ce phénomène peut compromettre la viabilité de votre entreprise. Comment faire face à ce mouvement de fond qui peut viser n’importe quel type d’entreprise dans les prochaines années. Pour bien agir il faut d’abord bien comprendre le phénomène.

Qu’est-ce que l’ubérisation ?

L’ubérisation vient du nom de l’entreprise Uber qui a popularisé et développé le concept de voiture de tourisme avec chauffeur. Cette entreprise a révolutionné le marché du déplacement en s’attaquant à grand renfort de technologies au métier des taxis.

D’autres entreprises sont positionnées de la même manière et viennent changer notre relation vis à vis de la consommation de biens ou de services, on peut citer Amazon, Airbnb, BlaBlacar ou encore booking.

L’ubérisation consiste donc à s’emparer de l’activité économique d’un métier donné en révolutionnant la relation client grâce aux outils de la révolution numérique.

Quels sont les leviers de l’ubérisation ?

Pour arriver à leur fin ces entreprises agissent sur plusieurs leviers.

La désintermédiation : Grâce au numérique, elles mettent en relation directe le client et le fournisseur ou le prestataire du service.

La disruption : Le fait d’innover sur un bien ou un service en rompant avec un cycle d’amélioration de l’existant pour proposer tout autre chose.

Une relation de confiance structurelle : Pour éviter l’effet méfiance et fournir un service de qualité, ces entreprises prennent en charge la confiance client en l’intégrant dans le service (évaluation des prestataires, assurance éventuelles…)

Un faible coût de structure : Pour offrir un coût du produit ou du service intéressant pour l’acheteur et un revenu correct pour le fournisseur ou le prestataire, ces entreprises misent sur un coût minimum de la structure sur le prix final grâce à l’outil numérique.

Une grande simplicité dans le processus d’achat : Pour permettre un usage impulsif, les moyens d’accès et les moyens de paiement doivent être grandement facilités.

Comment savoir si vous êtes une cible future de l’ubérisation ?

La question est difficile et simple à la fois. Potentiellement tous les services ou produits sont susceptibles d’être ubérisés demain. Il n’y a qu’à regarder des secteurs à priori intouchables qui sont menacés comme la production d’énergie à laquelle google et Elon Musk s’intéressent de plus en plus. Pour qu’il y ait ubérisation, il faut qu’il y ait un gain potentiel, plus un service est proche de l’optimal en terme de coût, d’offre et de qualité de service et moins il sera intéressant à cibler.

Comment faire face à l’ubérisation ?

Le maître mot est l’innovation, si l’on reste dans sa zone de confort on a toutes les chances de subir une ubérisation tôt ou tard. Oui mais comment faire pour innover ?

J’entends souvent dire: « Je ne suis pas dans un secteur de haute technologie, on ne peut pas innover dans notre domaine ».
C’est à priori une erreur, l’innovation en concerne pas que le produit ou le service lui-même, mais il concerne toute la chaine de création de valeur. Cela peut concerner le processus de fabrication, de vente, la relation client, la façon de délivrer le service, de le concevoir, de le relier à d’autres besoins pour offrir une réponse globale…
Nous passons de plus en plus d’une économie de la possession de biens périssables à une économie de l’usage ou de la fonctionnalité et cela influence surement votre business à court ou moyen terme.

Tous nos business peuvent être repensés en se réorientant sur la création de valeur client. Il peut être difficile de trouver les solutions de soi-même, c’est pourquoi il vous faut faire appel à l’intelligence collective. Vous avez des trésors de créativités et de connaissance client à disposition pour peu que vous sachiez écouter et motiver vos équipes.

Comporter vous en hacker de votre propre entreprise, cherchez vos points faibles et disruptés les. Einstein disait, « il est impossible de résoudre un problème en conservant l’état d’esprit qui l’a engendré ».

Pensez création de valeur client et rappelez-vous que votre valeur n’est pas le travail, votre travail est de créer de la valeur. Ne vous contentez pas de demander à vos clients ce qu’ils veulent mais essayer plutôt de comprendre leur besoins. Rappelez-vous qu’avant l’invention de la voiture, les gens voulaient juste des chevaux plus rapides.

En résumé, les entreprises agiles tirent leur force de leur capacité à accepter le changement et à le transformer en avantage concurrentiel. Pour se faire, elle s’appuie sur l’intelligence collective pour être à l’écoute des signaux faibles comme source d’innovation. Elles misent sur la résilience et l’adaptation en s’appuyant sur l’autoorganisation et l’autodétermination pour créer de la motivation durable dans les équipes. Elles privilégient l’expérimentation à petite échelle, pour diminuer l’impact des essais/erreurs et autoriser à l’émergence de nouveaux produit et services. Enfin, elles pensent « out of the box » en réorientant tout le processus de création autour de la valeur produite chez le client et avec le client ou le futur utilisateur.

Alors, prêt à vous lancer sur le chemin de l’agilité ?

Vous avez besoin d’aide pour préparer le voyage ou d’un guide sur le chemin, contactez-nous

Retour au dossier : Entreprises libérées ou agile

 

Partager ceci :

Laissez une réponse

treize − quatre =